dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]
Zapisz Zapisz

Lever du soleil sur la Muraille de Chine

On vient tout juste de rentrer de notre balade sur la Muraille de Chine et j’ai hâte de vous en parler.

Il est difficile d’imaginer un voyage à Pékin sans un passage par la Grande Muraille et il s’agissait pour nous d’une étape importante dans notre voyage. Une étape qu’on ne voulait pas juste survoler en faisant une visite rapide, mais avoir le temps d’apprécier tranquillement, d’admirer le paysage, de toucher du doigt l’histoire. On voulait savourer goulûment et nous empiffrer de Muraille à n’en plus pouvoir afin d’en être rassasier à vie – car il est fort probable qu’on ne la reverra plus jamais, cette belle Muraille!

 

Bien choisir le secteur

 

Exit Badaling

 

C’est donc très rapidement qu’on a éliminé le secteur de Badaling de nos options. Badaling se trouve à 80 km de Pékin (moins d’une heure de route) et c’est la portion de Muraille la plus proche de la ville. Sa facilité d’accès en fait un premier choix pour les visiteurs chinois et étrangers qui y affluent par milliers. S’il s’agit d’une bonne option pour les voyageurs à court de temps, ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où on peut être tranquilles, et visiter la Muraille à la queuleuleu harcelés par les vendeurs ambulants et les pseudo-guides touristiques ne correspondait pas vraiment à nos attentes.

 

Cap sur Jinshanling

 

Après quelques recherches, on a donc décidé de nous diriger vers Jinshanling, à 150 km de Pékin – plus difficile d’accès et donc beaucoup plus tranquille – et on ne l’a pas du tout regretté!

Jinshanling est une section de 11 km relativement isolée et qui n’a été que partiellement restaurée, les ruines sont authentiques et certains tronçons peuvent donc présenter
quelques difficultés mineures, mais sont loin d’être inaccessibles. La partie en meilleur état est la partie centrale, desservie par un téléphérique.

 

De Pékin à Jinshanling, le parcours du combattant

 

Il y a plusieurs manières de rejoindre Jinshanling depuis Pékin (retrouvez toutes les infos à la fin de cet article) et nous avons assez rapidement trouvé celle qui nous convenait le mieux. La gare routière de Dongzhimen était facile d’accès depuis notre auberge, et la fréquence des bus nous permettait de partir sans nous inquiéter de l’heure.

On a donc pris le bus à la gare routière de Dongzhimen à Pékin en direction de Miyun. De là, après 1H30 de route, on devait prendre une navette locale vers le site de Jinshanling situé paraît-il, 30km plus loin. Mais on n’en a pas eu l’occasion car, sans même nous en rendre compte, on a été harponnés à la gare routière par une petite chinoise qui semblait tout à fait inoffensive mais qui nous a obligé à changer nos plans!

 

Combine ou arnaque?

 

Alors qu’on été sur le point de monter dans le bus à la gare routière, une femme m’a abordé en me tendant sa carte de visite et en me disant que si on avait besoin d’un taxi, on pouvait l’appeler. J’ai répondu poliment « ok, merci » et rangé sa carte dans ma poche, incident clos. Mais non! Juste avant l’arrêt final à Miyun, le bus s’arrête sur le bord de la route et un homme y entre en nous faisant signe de le suivre, ce qu’on refuse, vu qu’on a l’intention de descendre à l’arrêt final. L’homme insiste, nous appelle à haute voix, tout le bus nous regarde; on est confus: pourquoi cet homme nous harcèle-t-il? On refuse toujours, lui faisant signe que non, on reste jusqu’au bout. L’homme s’avance, attrape notre sac à dos et repart aussitôt nous forçant ainsi à le suivre hors du bus qui repart sans attendre.

Nous voilà otages de ces inconnus sur le bord de la route, et c’est là qu’on aperçoit la petite chinoise inoffensive! La maligne! Elle a traduit mon simple et poli « ok, merci » par un « oui, s’il vous plaît, arrêtez-nous sur le bord de la route pour nous obliger à prendre votre taxi »!!
En colère, on est pourtant obligés de négocier, et après de longues (très longues!) minutes d’un vif débat, on fini par s’accorder sur un prix: 300¥ aller/retour, (soit un peu moins de 40€), et le même montant que voulaient nous facturer les arnaqueurs aux vélo-pousses de Pékin! Une fois installés dans le taxi, c’est la petite chinoise qui prend la place du conducteur, leur combine est vraiment bien rodée!

30 minutes de route plus tard, le temps de calmer notre colère, on arrive à Jinshanling. Notre chauffeur de taxi nous a aidé à trouver une chambre chez l’habitant pour la nuit, car on souhaitait voir le lever du soleil à Simatai le lendemain, le propriétaire de la maison pouvait nous y conduire pour 140 yuan (17 euros).

 

Finalement, La Grande Muraille de Chine!

 

On a finalement commencé la visite de la muraille en début d’après-midi. C’était vendredi et il n’y avait pratiquement personne, on a ainsi pu parcourir la muraille pendant des heures en ne croisant que très peu de visiteurs. Le silence et le calme, exactement ce qu’on cherchait!

 

Grande Muraille de Chine

La Grande Muraille de Chine

Morceau de ruine sur la Muraille de Chine

Muraille de Chine

 

muraille-de-chine-19

 

muraille-de-chine-37

 

Lever du soleil à Simatai

 

Aujourd’hui, réveil avant 4 heures du matin afin d’aller jusqu’à Simatai pour admirer le lever du soleil sur la Muraille.

Simatai est une section de la Muraille qui se trouve accolée à celle de Jinshanling. Cette section est actuellement fermée pour rénovation, mais c’est l’endroit idéal pour admirer le lever du soleil car la tour la plus haute de se secteur domine toute la région et on peut admirer les montagnes et la Muraille à perte de vue.

On a pris la route un peu après 4 heures du matin mais le trajet a été un peu plus long que prévu. L’accès à Simatai étant interdit, notre hôte a dû prendre des routes secondaires pour nous déposer au pied de la Muraille en toute discrétion. Résultat: on est arrivés un peu avant 5 heures et le soleil allait bientôt pointer son nez! On a commencé à monter en direction de la fameuse tour au sommet de la montagne, mais on s’est très vite rendu compte qu’on n’y serait jamais pour le lever du soleil, quelle frustration sur ce moment!! Mais pas le temps de nous apitoyer sur notre sort, notre hôte nous avait conseillé d’atteindre Jinshanling avant 8 heures afin d’éviter les gardes et on avait absolument pas l’intention d’en faire une course contre la montre.

 

La Muraille de Chine à l'aube

 

Seuls au monde

 

On décide donc de redescendre et de nous diriger tranquillement vers Jinshanling. L’air frais du matin, le silence de la nature, la belle journée qui commence sur cette Muraille à moitié en ruine… le moment est magique et on prend tout le temps de le savourer. On est seuls sur ce morceau d’histoire, seuls au monde, et pendant quelques heures chaque pas, chaque tour atteinte, chaque détours de la Muraille contribue à construire l’un des plus beau souvenirs de notre voyage.

 

Lever du soleil sur la Muraille de Chine

Lever du Soleil à Simatai

Lever du soleil sur la Grande Muraille à Simatai

 

Grande Muraille à Jingshanling

 

Montage de quatre photos de la Muraille de Chine vue à travers des fenêtres

 

 

On atteint Jinshanlig juste avant 8 heures, en échappant ainsi aux gardes qui patrouillent sur la portion de Simatai, mais pas à celui qui contrôle (et facture) les entrées de Jinshanling. On marchera encore sur la muraille jusqu’à midi, avant de redescendre retrouver notre taxi qui nous attend comme convenu, pour nous ramener sur Miyun où on doit prendre le bus.
Aujourd’hui on a parcouru près de 15 km (et au moins 8 km hier) sur un chemin irrégulier et on a monté et redescendu des milliers de marches. On est épuisés et pleins de courbatures, mais tellement heureux d’avoir vécu cette expérience unique!

 Fin de journée sur la Grande Muraille

Informations pratiques

 

  •    Ouverture: le site de Jinshanling est ouvert tous les jours de 8:00 à 17:00
  •     Tarif (mise à jour en 2016): 65¥ – du 16 Mars au 15 Novembre
    55¥ – du 16 Novembre au 15 Mars

 

Aller à Jinshanling depuis Pékin

 

Il y a trois manières de rejoindre Jinshanling en venant de Pékin:

 

  • Prendre le métro ligne 13 ou 15 jusqu’à la station de métro Wangjing West (ligne 15). De là, prendre le bus touristique vers Jinshanling qui part tous le jours à 8:00 et retourne à 15:00. Le tarif du bus est de 32 ¥ et le trajet dure à peut près 2 heures.

 -> (!) Mais ce bus ne fonctionne qu’en haute saison (de 01/04 au 14/11) et ne part que s’il y’a plus de 20 personnes, dans le cas contraire il faut trouver un autre moyen de rejoindre Jinshanling.

 

  • Au départ de la station de métro Wangjing West (ligne 15), vous pouvez prendre un bus en direction de Luanping et descendre à l’aire de repos de Jinshanling. Le ticket coûte 32¥ et le trajet dure environs 1h30. Ensuite de l’aire de repos vous pouvez prendre une navette vers l’entrée du site (10mn) ou y aller à pied (environs 2km).

Le bus part toutes les 40 mn entre 7:00 et 16:30 (retour entre 6:30 et 16:00)

 

 Navette:

       Aller      10:00       11:00        13:00        15:30
     Retour      10:30       11:30        13:30         16:00

 

 

 

 

  • À La gare routière de Dongzhimen (station de métro du même nom, ligne 2) prendre le bus express 980 pour Miyun (17 ¥ puis une navette ou un taxi (entre 100 et 200 ¥ le taxi) vers le site.
    Les bus partent très régulièrement entre 6:00 et 20:00 et pour le retour entre 4:30 et 18:30.

 

Lever du soleil sur la Muraille

 

Depuis 2015 les travaux de rénovation sur Simatai sont terminés et cette portion de la Muraille est beaucoup plus surveillée, et donc plus difficile d’accès hors des horaires d’ouverture. Cependant il semblerait que certaines personnes arrivent encore à s’y faufiler.
Si vous souhaitez donc admirer le coucher ou le lever du soleil sur la Muraille, mieux vaut bien vous renseigner avant, quitte à choisir une autre portion de la Muraille encore peu connue.

 

Où loger

 

À Jinshanling il y a plusieurs maisons d’hôte et restaurants. Il est assez facile de trouver une chambre sur place (nous avons payé 150¥ pour deux mais je ne suis pas sûre que ce prix soit toujours d’actualité).

  •  à l’intérieur du site il y a un terrain de camping au pied de la montagne.
     Tarif: 150¥  pour le camping + ticket d’entrée pour la Muraille
    200 ¥ pour le camping + Ticket d’entrée + location d’une tente

 

À Simatai : récemment, on a rencontré une personne ayant logé à l’auberge Simatai Guesthouse (ou Dongpo Restaurant) juste au pied de la Muraille. Il semblerait que de là il soit possible de rejoindre la Muraille par un chemin discret, mais il va falloir éviter les gardes. Le propriétaire parle anglais et peut donc bien vous renseigner.
Pour en savoir plus ou contacter l’auberge: DongPo Restaurant (Simatai Guesthouse).

 

 

partager
0

Pas encore de commentaires.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.