dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]
Zapisz Zapisz

Laponie finlandaise en hiver – toutes les infos pratiques   

La Laponie finlandaise. Une destination qui fait rêver et qui pourtant soulève tellement de questions. Pour quoi la Laponie, quand y aller, où aller, comment… On répond ici à toutes ces questions et à bien d’autres encore pour vous aider à organiser votre voyage de rêves. 

 

Pour quoi partir en Laponie en hiver? 

 

Quelle que soit la période de l’année, la Laponie attire pour sa beauté sauvage, ses paysages magnifiques et ses activités en plein air. En d’autres termes, on visite la Laponie pour profiter tout simplement d’une nature exceptionnelle. 

Mais en hiver l’ambiance est particulièrement magique, calme et feutré. Le paysage se transforme complètement par la blancheur de la neige. Les arbres deviennent de véritables sculptures de glace. Les cristaux de neige scintillent à la lumière douce du soleil. Et surtout, c’est la période idéale pour admirer les aurores boréales, un des phénomènes naturels les plus spectaculaires au monde. 

Et puis il y a une tonne d’activités praticables qu’en hiver. Pour en savoir plus sur quoi faire, n’hésitez pas à aller voir notre article sur les activités à ne surtout pas rater en Laponie en hiver. 

 

Randonnée raquette en Laponie.

 

Scènes de neige en Laponie finlandaise.

 

Couché du soleil en Laponie finlandaise.

 

Quand y aller

 

La Laponie est une région qui se situe en grande partie au dessus du cercle polaire arctique. Ce qui fait que les saisons sont très marquées. L’hiver s’installe dès fin octobre en couvrant tout le paysage d’une épaisse couche de neige jusqu’à la mi-avril. La saison est donc très longue mais pas vraiment homogène sur toute sa durée. 

 

  • En début et fin de saison les lacs ne sont pas assez gelés pour nous permettre de circuler dessus en sécurité. Ce qui limite un peu les activités disponibles et les déplacements en motoneige.
  • Ensuite à partir de mi-novembre, les journées sont tellement courtes que le soleil ne se lève plus vraiment. Ce phénomène est appelé la « nuit polaire » et dure deux mois jusqu’à la mi-janvier. Contrairement aux idées reçus, les nuits polaires ne sont pas des nuits noires mais plutôt des journées très courtes illuminées par une lumière très douce et bleuté, comme si la journée passait de l’aube directement au crépuscule. Les températures sont aussi beaucoup plus froides.
  • Décembre et janvier sont les périodes idéales pour les amoureux de Noël. Les décorations répandent l’esprit de Noël partout. Et à Rovaniemi, on peut visiter la « résidence officielle » du père Noël. 
  • A partir de février les journées se rallongent considérablement et les températures remontent légèrement. C’est une période plus propice aux activités en plein air, mais c’est aussi la saison haute aux stations de ski. 
  • Finalement, si vous voulez admirer les aurores boréales les meilleurs moments sont de septembre à octobre et de février à mars. Des périodes où les aurores semblent être plus fréquentes. 

 

Aurores boreales. Laponie finlandaise.

 

Un coucher de soleil en Laponie finlandaise.

 

Où partir à la découverte de la Laponie

 

Pour rappel la Laponie est une vaste région à cheval sur la Norvège, la Suède, la Finlande et même un petit bout de la Russie. Cette région est historiquement le territoire du peuple Sâme dont la culture est très présente, surtout dans les régions plus au nord de la Laponie. 

Il  est donc possible d’aller dans n’importe lequel de ces pays pour avoir une expérience lapone. Bien qu’il soit plus rare d’aller en Russie en raison des difficultés administratives pour obtenir un visa. 

De notre coté, nous avons décidé d’aller en Finlande pour cette première expérience. Nous avons été éblouis par la beauté du paysage et sommes tombés complètement amoureux de cette région. À tel point que nous y retournerons sans aucun doute, en été comme en hiver.

 

La Laponie finlandaise

 

La Laponie représente 30% du territoire de la Finlande mais est occupé par moins de 4% de sa population. C’est donc une vaste région qui vit au rythme de la nature et des variations saisonnières. Nos petites habitudes sont bousculées et on part volontiers explorer cet immense et magnifique paysage.

 

Vue du haut d'une colline en Laponie.

 

 

Il y a trois grandes destinations pour partir à la découverte de la Laponie en Finlande.

 

1- Rovaniemi

La capitale de la Laponie finlandaise. C’est la plus grande ville de la région et la destination la moins chère. L’aéroport de Rovaniemi se trouve à moins de 10km du centre ville, il y a un grand choix d’hôtels et restaurants et de nombreuses agences de tourisme proposent des excursions pour découvrir la région. 

Rovaniemi est la destination idéale pour les amoureux des fêtes de Noël. La ville est située à deux pas du Cercle Polaire Arctique où le père Noël a choisi d’installer sa  résidence officielle. On peut y visiter le Village du père Noël pour rendre visite au vieux monsieur et en profiter pour « traverser » le Cercle Polaire Arctique. Ou aller s’amuser au Santa Park, un parc d’attractions sur le thème de Noël entièrement en sous-sol. Petit train magique, atelier des elfes, spectacles… ce parc fait le bonheur des enfants. Mais à part ça et le musée Arktikum, très instructif sur la Laponie, Rovaniemi n’est pas une ville très intéressante.

 

Le Village de Noël et le Cercle Polaire Arctique à Rovaniemi. Laponie finlandaise.

 

2 – Levi

La station de sports d’hiver de Levi dans le petit village de Sirkka, est la plus grande et la plus réputée du pays. Elle accueille régulièrement des courses de la Coupe du Monde de ski alpin. On y trouve toutes les activités d’hiver imaginables, mais aussi une vie nocturne animée avec boîtes de nuits et restaurants. C’est la première destination touristique en Laponie finlandaise.

L’aéroport de Kittilä accueil des vols directs depuis Paris et se situe à moins de 20km de Levi.

À environ 40km de l’aéroport de Kittila dans le sens opposé, se trouve la station de ski de Ylläs, plus petite mais tout aussi réputée et vivante. 

Quant à nous, comme nous n’avions pas l’intention de skier, nous avons décidé de loger dans le village d’Äkäslompolo à quelques kilomètres seulement de la station de ski de Ylläs. Nous avons trouvé une petite auberge de montage très agréable qui nous a donné l’impression de loger chez l’habitant tout en côtoyant d’autres voyageurs. Avec en prime des plats typiques finlandais préparés avec soins pour le dîner. 

 

3 – Inari

Le village d’Inari est situé au bord de l’immense et magnifique lac Inarijärvi, dans l’extrême nord de la Finlande et à mi-chemin entre les frontières norvégienne et russe. Ce village est la porte d’entrée pour la région la plus reculée de la Laponie finlandaise. On y va pour la nature, ses grandes étendues sauvages et les activités en plein air, bien sûr. Mais aussi et surtout, pour découvrir de plus près la culture sâme. 

Il y a de nombreux musées sur la culture sâme dans toute la Laponie, mais celui d’Inari, le SIIDA est le plus grand, plus moderne et le plus complets de tous. Pas étonnant lorsqu’on apprend que presque un tiers de la population Sâmes en Finlande vie dans cette région. 

Inari est desservi par l’aéroport d’Ivalo, le plus septentrional de la Finlande.  Il a y a régulièrement des vols directs depuis Paris. 

 

Et aussi

 

Henontekiö

Ce vaste territoire à l’ouest de la Finlande, coincé entre la Suède et la Norvège est plus sauvage et beaucoup moins fréquenté que les autres régions de la Finlande. Et c’est notre grand coup de cœur. Le point de chute pour les visiteurs est la petite ville de Hetta. On y va surtout pour les très nombreuses possibilités de randonnées (raquette ou ski de fond), avec des refuges disséminés le long des sentiers. Mais aussi pour les sorties en motoneige à la découverte de paysages spectaculaires, et pour  la découverte de la culture sâme, très présente également dans la région. 

 

Motoneige et refuges de randonnée à Hetta. Laponie.

 

C’est aussi à Hetta qu’on trouve le chenil Hetta Huskies, un des élevages de chiens de traîneaux les plus réputés et éthiques de Finlande. Chez Hetta Huskies les chiens sont au centre des préoccupations et on a la certitude que les sorties en traîneau sont menées dans le respect du bien-être des chiens. On en parle un peu plus ici.

 

3 images d'une balade en chiens de traineau. Laponie finlandaise.

 

Kemi

Concrètement la ville de Kemi ne se trouve pas en Laponie, mais plus au sud, sur la côte de la mer Baltique. Mais les activités proposées sont semblables à celles proposées en Laponie avec en prime la possibilité de faire une petite croisière en bateau brise-glace.

Le ville de Kemi se trouve à environ 120km de Rovaniemi. Mais elle est également accessible via l’aéroport de Kemi-Tornio.

 

Un road-trip en Laponie 

(Conduire une voiture en Laponie en hiver)

 

Route en Laponie Finlandaise.

 

Parce qu’on aime rester libre de nos mouvement. Parce qu’on est de nature curieuse et agitée. Mais surtout parce qu’on aime prendre notre temps et voyager au rythme de nos envies, on a décidé de louer une voiture et de partir en petit road-trip à la découverte de la région. 

Mais conduire dans une telle région soulève de nombreuses questions. Dans quel état sont les routes? Est-il dangereux de prendre une route gelée ou enneigée? Les voitures sont-elles bien équipés? Supportent-elles bien le froid?

Concernant les routes, rassurez-vous! Elles sont incroyablement bien entretenues. Soit elles sont complètement dégagées, soit la neige très sèche est « travaillée » et durcie de sorte qu’elle devient presque aussi sûre que du bitume. Nous n’avons jamais ressenti aucune instabilité lors de la conduite. Pas de glissades ou de perte de contrôle, rien! Au contraire, c’est un vrai plaisir de conduire en toute tranquillité à travers ces paysages magnifiques.

Mais attention, on ne fait pas non plus n’importe quoi, surtout lorsqu’il neige. Il ne faut pas oublier qu’on conduit parfois sur de la glace. Alors on oublie les excès de vitesse, on évite les dépassements dangereux et on garde une conduite souple.   

 

Conduire en Laponie.

 

La location de voiture

 

Il y a des agences de locations dans les principaux points touristiques et aéroports de la région. La plupart des grandes agences internationales (Avis, Hertz, Europcar, Budget, etc.) y sont présentes. Nous avons réservé notre véhicule à l’aéroport de Rovaniemi. Comme d’habitude, nous avons trouvé le meilleur prix sur autoescape et nous avons récupéré notre voiture chez Hertz dès notre arrivée. 

! Lors de la location, n’oubliez pas de vérifier si vous avez déjà une assurance tous risques incluse dans les services fournis par votre carte bancaire. Vous pourrez faire des économies sur la location en évitant de prendre une assurance complémentaire. 

 

Louer une voiture en Laponie.

 

  • À notre arrivée le loueur avait déjà laissé le moteur tourner afin de réchauffer l’habitacle de la voiture. J’ai trouvé que c’était très attentionné de leur part. Il a fallu répéter l’opération tous les matins par la suite car le froid est tel qu’il est presque impossible de tenir le volant et de conduire dans un habitacle aussi glacé. 
  • Il n’est pas nécessaire de louer un 4×4 ou un véhicule spécial. Une simple citadine est parfaitement suffisante même pour faire de longues distances. 
  • Toutes les voitures sont automatiquement équipées de pneus neige pendant cette période. Il n’y a pas de supplément à payer pour ça. Nous n’avons rencontré aucune situation où les chaînes auraient été nécessaires.

 

  • Voitures branchés à une prise pour le rechargement de la batterie en Laponie.On sait d’expérience que les batteries des voitures en France ont la fâcheuse tendance à ne pas supporter le froid! Heureusement, dans les pays nordiques les batteries de voitures sont naturellement plus résistantes au froid que nos batteries  françaises. Mais tout est prévu pour les cas de températures extrêmes, ou si la batterie semblerait faiblir.

Toutes les voitures sont équipées d’un câble électrique utilisé pour brancher la batterie directement sur une prise. Rien à voir avec les pinces crocodiles qu’on a l’habitude pour relancer une batterie. Il s’agit  bien d’un câble d’alimentation et on branche sa voiture comme on brancherait son téléphone portable (ou sa voiture électrique, d’ailleurs!). De nombreuses prises sont accessibles en libre service sur les parkings des hôtels, supermarchés, aéroports…

Notre voiture n’a jamais flanché et nous n’avons jamais eu à nous en servir. Mais c‘est rassurant de pouvoir compter sur une solution aussi simple!

 

Comment s’habiller pour le grand froid 

 

La Laponie a été notre première destination avec des températures aussi basses. Alors naturellement on s’est un peu inquiété de ne pas avoir de vêtements suffisamment chauds. Surtout sachant qu’on devait passer le plus clair de notre temps à l’extérieur. Finalement, malgré les températures descendant parfois jusqu’à -27°C (surtout la nuit en attendant les aurores boréales), tout s’est très bien passé. Le froid en Laponie est très sec et rend les basses températures plus supportables que nos hivers certes plus cléments, mais beaucoup plus humides. Avec les vêtements adaptés, on passe de très bons moments à explorer la nature lapone. Alors voici nos conseils:

 

Ski de randonnée en Laponie finlandaise.

 

1 – Respecter la règle des trois couches.

 

  • Une première couche de sous-vêtement longs thermiques et respirants. Nous avions pris les sous-vêtement de la marque Damart (degré 4) et c’était bien suffisant. Mais attention, pour les activités sportives il faut éviter le coton qui reste humide avec la transpiration. Optez plutôt pour des matières techniques qui repoussent l’humidité  et sèchent rapidement comme la laine de mérinos, par exemple.
  • En deuxième couche des vêtements chauds: un pantalon de ski pour le bas et un gros pull en laine ou une polaire. Vous  pouvez aussi transporter une deuxième polaire dans votre sac à dos, à ajouter en cas de gros froid.
  • Et en troisième couche le manteau (doudoune, veste) d’hiver adapté aux basses températures, imperméable et coupe vent.

 

Pour info -> En général les agence de tourisme fournissent des combinaisons anti-froid lors des activités organisées. Si vous faites une sortie en motoneige par exemple, vous n’aurez pas besoin de votre doudoune. Mais gardez tout de même les deux premières couche de vêtement car la sensation de froid sera accentué par le vent provoqué par la vitesse de la motoneige.

 

Faire de la motoneige en Laponie finlandaise.

 

2 – S’assurer que les vêtements ne soient pas trop serrés.

 

L’air entre les couches de vêtements fonctionne comme isolation contre le froid. Si les couches sont trop serrées contre le corps l’air froid refroidira toutes les couches jusqu’à atteindre la peau. Il ne sert donc pas à grand chose de se saucissonner dans une accumulation de vêtements. Pensez toujours à laisser l’air circuler, quitte à prendre le vêtement une taille au dessus. 

 

3 – Protéger les extrémités en priorité. 

 

On sait qu’en cas de danger le corps concentre toute son énergie pour protéger les organes vitaux. Les mains et les pieds sont alors les premiers à souffrir lorsque les températures descendent trop. On doit donc leur accorder une attention toute spéciale. 

 

Pour les pieds: tout comme pour les sous-gants, il existe des sous-chaussettes de matière fine et technique qui apportent une couche supplémentaire de chaleur aux pieds. Ajoutez ensuite de bonnes chaussettes en laine et ne pas hésiter à investir dans de bottes d’hiver de qualité, isolantes et imperméables.

Nous avons pris des bottes de la marque Sorel et ne l’avons pas regretté. Ces bottes ont un chausson amovible en feutre à l’intérieur qui offre une protection supplémentaire contre le froid et peut aussi servir comme chausson pour l’intérieur.

Bottes Sorel Caribou pour Homme

Bottes Sorel Winter Carnival pour Femme

 

Pour les mains: des sous-gants et des moufles.

Ces sous-gants de chez Décathlon ont été une très bonne surprise. Pas cher et résistants, ils tiennent très bien la chaleur à tel point que je pouvais manipuler mon appareil photo pendant plusieurs minutes sans moufle et sans avoir trop froid. 

 

Pour la tête: un bonnet en laine doublé de polaire pour bloquer le vent. Une cagoule peut aussi être utile, surtout si vous avez l’intention de faire de la motoneige. 

Ne pas oublier de bien protéger son cou avec un cache col en polaire ou une écharpe. Nous avons utilisé nos écharpes habituelles en polaire ou en laine en fonction de l’activité du jour. 

 

Quelques accessoires utiles pour votre voyage en Laponie

 

⇒ Des chaufferettes pour avoir les mains et/ou les pieds toujours bien au chaud. Il suffit de sortir le petit sachet de son emballage pour déclencher une réaction chimique au contact avec l’oxygène. Le sachet met quelque minute à se chauffer et la chaleur tiens plusieurs heures. À glisser dans ses gants, ses poches ou même ses chaussures. 

Ces petits sachets m’ont beaucoup aidé lors de nos sorties à la chasse aux aurores boréales ou autres séances photos. J’en glissait un dans mes sous-gants et je pouvais manipuler l’appareil photo sans être obligée de remettre mes moufles constamment. 

 

Bouteille thermos. Laponie.

 

⇒ Une bouteille thermos pour avoir une boisson chaude toujours à portée de main. Il y a une bouilloire électrique à dispositions dans pratiquement toutes les chambres d’hotel en Laponie. On peut donc facilement préparer son thé ou café juste avant de partir à l’aventure. 

 

 

 

⇒ Une lampe frontale ou de poche pour partir à la chasse aux aurores boréales en toute sérénité. Ou pour pouvoir régler son appareil photo dans le noir. Une lampe frontale peut toujours être utile lorsqu’on a l’intention de faire des activités en plein air.  

⇒ Au moins une batterie supplémentaire pour votre appareil photo. Le froid épuise très rapidement les batteries surtout si vous avez un appareil hybride ou compact.

⇒ Un trépied, indispensable pour photographier les aurores boréales.

 

Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement.

 

Laponie finlandaise. Toutes les informations pour organiser votre voyage.

 

partager
2

Pas encore de commentaires.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *